Episode 4 : Milieu de jeu


L’ouverture


L’épisode 4 commence avec Beth qui suit un cours de russe – à ce moment-là, elle veut vraiment être la championne du monde d’échec. Puis un homme entre dans la pièce et lui demande de sortir avec lui. En fait, il sait qu’elle est la co-championne de l’US Open. Pendant une fête, elle téléphone à sa mère et lui dit qu’elle est à une fête avec des étudiants et elle lui dit de dormir parce qu’elle ne passera pas la nuit à la maison. Dans ce quatrième épisode, Beth tente de sortir de sa coquille et commence à avoir une vie sociale. Mais en même temps, elle est toujours motivée pour contrôler le monde des échecs.


Beth aime faire la fête


Beth couche finalement avec un des étudiants de l’université. En fait, cette première fois ne se passe pas vraiment comme elle l’imagine depuis toujours. Le garçon la prend en fait si brutalement et d’une manière si sèche. Le matin, les élèves partent tous et elle reste seule à tout nettoyer derrière eux. Elle fait le ménage tout en picolant et en fumant. Puis, Beth informe sa mère que la virée nocturne continue la nuit suivante et qu’elle ne sera pas de retour à la maison avant. Elle lui fait également savoir qu’elle est maintenant une femme.

Découverte de la correspondance de Mme Wheatley


Beth finit ses études, ce qui rend sa mère si fière d’elle. Puis, elle reçoit une montre de luxe en guise de cadeau de fin d’études. Beth l’informe que le prochain tournoi aura lieu à Paris. Mme Wheatley évoque alors pour la première fois Manuel qui est son correspondant de longue date. Elle poursuit en disant qu’avant le tournoi, ils le retrouveront à l’aéroport de Mexico.


La mère veut que Beth se repose


Le Queen’s Gambit ne dit pas ouvertement à Beth qu’elle pense qu’elle est stressée en permanence car elle joue constamment aux échecs dans sa tête. Et le « Milieu de Jeu » regarde sa mère élaborer de toute évidence une stratégie concernant ses coups. Mme Wheatley tombe amoureuse de Manuel. Elle dit alors à Beth que les échecs ne représentent pas la seule chose qui compte dans la vie. Elle doit aussi penser à profiter de la vie, à grandir et à se reposer un jour avant le tournoi. Mais Beth lui explique qu’elle va affronter un grand maître et qu’elle doit faire quelques études. Sa mère lui dit qu’elle a déjà de bonnes performances, et qu’elle n’aura qu’à utiliser son intuition, c’est pourquoi elle doit prendre le temps de se détendre. Beth accepte la suggestion de sa mère et sort pour libérer son esprit.


En attendant, chez les Russes

Mme Wheatley et Manuel se rencontrent pendant le tournoi d’échecs. Elle trouve que l’hôtel lui convient et apprécie d’être avec ses amis. Au tournoi, il y a le Russe Borgov. Beth semble vraiment craindre ce candidat. Le lendemain, Manuel s’en va pour les affaires. Heureusement, Beth reste chez Mme Wheatley pour la réconforter.

Son premier tournoi russe


Toutes les scènes sur les Russes sont basées sur l’anticipation – la peur qui se fait jour à travers l’écran peut être ressentie de manière évidente. Beth joue d’abord contre Georgi, un candidat russe. La partie dure longtemps. Mais son rival lui demande de sceller son coup au bout de cinq heures. Après, Georgi et Beth parlent de films américains. Le lendemain, elle doit encore affronter Georgi. Cette fois, Beth se lève et s’éloigne entre ses coups. Elle ne revient que pour faire les siennes. Cette situation énerve de plus en plus Georgi. Finalement, il abandonne. C’est la première leçon que son premier professeur donne à Beth : respecter le jeu et abandonner s’il doit se terminer. Beth avoue qu’elle n’est jamais allée dans un cinéma de plein air. Georgi dit qu’il veut devenir champion à 16 ans. Et elle lui dit que s’il remporte ce titre à 16 ans, il n’aura plus rien à faire pour le reste de sa vie. Cela le trouble, mais Beth le rassure en lui disant qu’il est le meilleur rival qu’elle n’ait jamais eu. « Jusqu’à ce que vous jouiez avec Borgov », dit-il.
Le moment est venu…

Un peu plus tard, elle rejoint sa mère qui joue du piano devant un public. Ils décident de sortir pour manger quelque chose ensemble. Beth se penche alors sur le programme du tournoi et elle découvre que Borgov sera son prochain rival. Elle est bouleversée. Dans l’ascenseur, les Russes suggèrent à Borgov de la détruire. Ce dernier leur rappelle qu’en tant qu’orpheline, elle fera tout pour gagner la compétition car elle n’a pas d’autre option.


Beth fait face à Borgov


Comme d’habitude, Beth garde sa faiblesse unique qui n’est autre qu’elle-même. Son défaut est qu’elle joue le joueur plutôt que le jeu lui-même. Le jeu commence et l’atmosphère est tendu. Mme Wheatleys reste à l’hôtel. Beth remarque que sa mère n’assiste pas au tournoi. Elle a peur. Et il semble qu’elle ne peut pas s’empêcher de penser qu’elle va perdre la partie. Elle ne bouge pas et quand elle le dit à sa mère, elle se rend vite compte qu’elle ne bouge plus. En fait, Mme Wheatley est décédée.


La fin


Après tous ces événements, Beth est complètement choquée et elle supplie le médecin de lui donner des tranquillisants. Puis, le directeur de l’hôtel lui dit qu’elle peut ne pas payer les factures car quelqu’un l’a déjà fait. Ensuite, Beth appelle M.Wheatley pour lui annoncer la mauvaise nouvelle. Elle dit également qu’elle ne sait pas où enterrer le corps. Mais ce dernier rejette toutes les responsabilités et émet juste de brèves suggestions concernant la maison. Sur le chemin du retour, dans l’avion, elle lève son verre et porte un toast au siège vide à côté d’elle qui est celui de sa mère. À partir de ce moment, vous pouvez vraiment sentir qu’elle adopte un nouveau caractère autodestructeur.
L’épisode 4 du Queen’s Gambit montre l’envol de la vie sociale de Beth et un réel attachement pour sa mère. C’est un chapitre qui rassemble les défis, les opportunités manquées et les tragédies.